PadBleM
, L’album de l’année
Sheety

L’album de l’année

14 titres

En pleine création de son dernier album studio pour le label Columbia (« Monk’s Blues » 1968), Thelonious Monk était sans doute loin de se douter que quatre décennies plus tard, cet ultime témoignage servirait de terreau à la naissance du plus rafraîchissant projet hip-hop de l’année : Blumonk. Association de 3 experts passionnés dont vous avez forcément entendu parler dans les médias qu’y s’y entendent en bonne musique, Blumonk a opté pour une formation éprouvée façon années 90, si fécondes en chefs d’œuvre. Afin de maximiser la symbiose de tous les éléments, un seul producteur ultra créatif comme à la grande époque de DJ Premier ou de Pete Rock et 2 MC’s totalement complémentaires pour garantir flows et textes captivants.

Derrière le sampler et à la production de tous les sons : Sheety. Depuis maintenant 10 piges, il fournit une belle brochette de MC’s reconnus pour leur dextérité. Basé dans l’Essonne (Palaiseau), il a évidemment bossé avec quelques pointures de la rime du 91 (Diem Delam, Mil, Eech, etc.) et a récemment sorti la saluée « Zip Tape Volume 1″. Avec Sheety et sa vaste palette d’instrumentaux influencés par les œuvres de producteurs tels que Illmind, Odysee ou Wajeed, Palaiseau semble avoir été relocalisée dans la banlieue de Detroit. Accrocheurs, stimulants, ses sons sont les clefs de voûte musicales de l’édifice hip-hop Blumonk.

En alternance derrière le micro, Enz et Mil. Enz, il devient presque indécent de le présenter. Membre du duo originaire de Toulouse Ed & Enz et actif depuis près de 10 ans, il enchaîne les sorties ces derniers mois avec coup sur coup pour le label PadBleM un premier album solo, le premier album de Ed & Enz et maintenant le projet Blumonk. Prolifique et rimeur intarissable, Enz ancre son univers dans le concret et la diversité des situations qui l’entourent, sans jamais baisser sa garde poétique. Associé à Mil (entre autres) au sein du label PadBleM, il l’est aussi pour le projet Blumonk et comme avec son vieux comparse Ed, a trouvé un MC parfaitement complémentaire. Originaire de l’Essonne comme Sheety, Mil a défrayé la chronique en inaugurant sa discographie avec deux tours de force. En se réappropriant en intégralité les instrus de deux classiques de l’underground américain (le « Ruff Draft » de J.Dilla et le « Jack Of All Trades » de Wildchild) et en les proposant en téléchargement gratuit, il a prouvé qu’il était un MC à la langue bien pendue, storyteller hors-pair tout comme Enz. La « Miltape » parue chez PadBleM il y a quelque mois est venue solidifier son aura en pleine extension, ce que ne manquera pas de confirmer le projet Blumonk et « Les Fleurs Du Mil », son 1er album à paraître le 15 novembre 2012.

Les amateurs de bon hip-hop francophone peuvent se ruer sur « L’Album De L’Année », le premier album de Blumonk au titre, une fois n’est pas coutume, totalement justifié. Dans un luxueux Digipak™, 14 morceaux qui rappellent furieusement l’incroyable bouillonnement artistique du hip-hop américain des années 90. Enz, Mil et Sheety sont des fans invétérés de Black Star, de De La Soul et ça se ressent immédiatement dans la liberté de samples, de flows et de thématiques. « Press Play » est d’ailleurs un bel exercice de name droppin’ où y passent beaucoup des groupes sans qui Enz, Mil et Sheety n’auraient sans doute pas eu envie de faire de hip-hop. Et quand beaucoup s’invente des vies navrantes pour épater la galerie qui n’est pourtant plus dupe passé l’adolescence, Enz et Mil déroulent avec ironie et truculence des bribes de leurs vies de MC’s passionnés qui n’ont pas attendu la crise financière pour batailler afin de joindre les deux bouts comme en témoigne des titres comme « Un Jour Sans Fin », « Faire Applaudir Les Anges » ou « Payés Au Talent ». Leur passion pour le hip-hop ne leur a pas cousu les yeux pour autant. Les dérives politiques hexagonales sont subtilement brocardées dans « Que Dit L’Offre ? » et les manipulations médiatiques épinglées dans « Les Chiffres » en compagnie de Diem Delam. Ce dernier est un des invités triés sur le volet puisque les vrais potes ont été privilégiés aux mercenaires qui encombrent bien des albums quelconques. Marie M. explore avec Enz et Mil un des multiples recoins des relations hommes/femmes dans « Pourquoi Elle Et Pas Une Autre » alors qu’un peu avant, Humphrey apporte du baume au cœur à tous ceux qui traversent une sale période avec un « Peu Importe Ma Peine » au potentiel radiogénique évident. On en passe des bonnes et des meilleures tant il y a à puiser dans ce qui s’avère être un des prétendants indiscutables au titre de « L’Album De L’Année ».

BLUMONK photographié par ABBYSHOOT PHOTOGRAPHY

Disponible en CD sur la boutique PadBleM >

Disponible aussi sur d'autres plateformes de téléchargement légales